Works of art by artists and designers from around the world.

Retour De Voyage is the art gallery and concept store of the Maison Sur La Sorgue boutique hotel.

Ideally located at the heart of L’Isle-sur-la-Sorgue, is a meeting place for artists and collectors from around the world, the place for marvellous encounters. Alongside the artwork, Retour De Voyage also offers arts and crafts collected from numerous travels and puts artists and designers from all corners of the planet into the spotlight.

Follow us @retourdevoyage

  • #expositionparis #evajospin #art #carton
  • #expositionparis #evajospin #art #carton
  • #expositionparis #evajospin #art #carton
  • Les bagues de Rosa Maria à la galerie Retour De Voyage
#créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift #handmadewithlove❤ 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • Les bagues de Rosa Maria à la galerie Retour De Voyage
#créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift #handmadewithlove❤ 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • Les bagues de Rosa Maria à la galerie Retour De Voyage
#créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift #handmadewithlove❤ 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • Les bagues de Rosa Maria à la galerie Retour De Voyage
#créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift #handmadewithlove❤ 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • Les bagues de Rosa Maria à la galerie Retour De Voyage
#créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift #handmadewithlove❤ 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • #créateur #rosamariajewellery #retourdevoyage #bijouxcreateur #jewelry #jeweladdict #fashionjewelry #avantgarde #luxurylifestyle #design #gift 
Site RetouRDeVoyage. Com
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon #buddha 

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon #sulepagoda

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon 

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon 

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon 

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage
  • #hteinlin #artenrésistance #fightwithart #howdoyoufindyangon 

Alors que la dictature militaire maîtrise parfaitement un système rôdé depuis leurs 50 années au pouvoir, en terrorisant la population, l’art demeure le dernier bastion qu’ils ne peuvent comprendre et il est l’un des seuls moyens encore existant de résistance et de résilience dans un pays soumis à nouveau à leur pouvoir.

Htein Lin a connu la prison et les tortures lors du précédent coup d’état. Il est l’incarnation de cette force artistique face à un pouvoir niant la liberté… en prison, il savait utiliser le peu qu’il avait à sa portée pour dessiner et dénoncer les conditions carcérales.
Plus tard, il a su rebondir en peignant sur du carton issu de la destruction de ses œuvres la série “recycled”

Récemment il a “armé “ de façon pacifique les manifestants montés sur les barricades en leur fournissant des drapeaux peints, faits de longyis féminins qui de par leur fonction symbolique devaient arrêter les militaires empreints de culture ancestrale qui ne leur permet pas de s’approcher des longyis de femme considérés comme impurs…

L’art, aujourd’hui, est une véritable résistance, le dernier rempart ?

Soutenir les artistes birmans, c’est apporter crédit à leur énergie créatrice, les reconnaître et les soutenir autant que leur apporter des fonds qu’ils partagent avec les plus nécessiteux.

How do you find Yangon est une peinture qui rassemble les édifices remarquables de Rangoon, mettant en évidence la mixité des religions et des époques.
A voir dans son intégralité sur le profil du compte Instagram de retouRDeVoyage.
  • Mayco Naing née ne 1984 en Birmanie est une figure importante de la photographie asiatique contemporaine. Mayco s’est formée à la photographie alors que les universités étaient fermées par les militaires en obtenant un emploi dans un studio photos pour environ 3$ par mois. Elle est désormais une photographe et une formatrice reconnue et a activement participé à toutes les sessions du Yangon Photo Festival en tant qu’organisatrice.
Elle a reçu plusieurs prix pour son travail personnel et a exposé à l’étranger.
Sa série de portraits intitulée IDENTITY OF FEAR décrit la génération birmane née à l’époque de la révolution de 1988, élevée avec des valeurs conservatrices et peu d’éducation sous un régime militaire répressif.
Au moment d’un début d’ouverture démocratique de son pays, s’appuyant sur une nouvelle liberté d’expression et son désir de partager son expérience, Mayco espérait pouvoir former autant de citoyens artistes et de photo journalistes que possible, en particulier dans les régions où les minorités ethniques sont confrontées à des conflits armés.
Aux toutes premières heures du coup d’état du 1er février 2021, Mayco est descendue dans la rue pour photographier la population sur les barricades. Pour avoir exercé son travail de photo journaliste, Mayco et ses camarades ont été poursuivis par la junte militaire. Beaucoup ont été arrêtés, d’autres sont en fuite , Mayco est accueillie en résidence d’artistes, loin de son pays et de ses proches.
#myanmar #birmanie #coupdetat #mayco #retourdevoyage #westandformyanmarartists #photography #photo #art #identityoffear

New Account Register

Already have an account?
Log in instead Or Reset password