htein lin recycled
  • htein lin recycled

Htein Lin - Recycled 1705

La Série “Recyclé” est un travail très personnel de Htein Lin. Alors qu’il était en prison, il a réalisé en cachette plusieurs œuvres sur des feuilles de papier A4 qu’il réussit à sortir clandestinement et à envoyer à son épouse d’alors pour les mettre en sécurité. Malheureusement, ces oeuvres ont fini chez le recycleur de papier. A sa sortie de prison, Htein Lin a acheté les cartons issus du recyclage, pensant qu'il y avait un peu de son travail à l'intérieur. Et depuis, lorsqu'une émotion le touche, un évènement le perturbe - ou le réjouit, il dessine et restitue ses pensées sur ces "recyclés". Ici, en date du 26/11/16, un souvenir de la prison d'Insein et de ses gardiens...

Acrylique sur carton recyclé

Format 92 cm x 76 cm

VENDU

La Série “Recyclé” est un travail très personnel de Htein Lin. Alors qu’il était en prison, il a réalisé en cachette plusieurs œuvres sur des feuilles de papier A4 qu’il réussit à sortir clandestinement et à envoyer à sa première compagne pour les mettre en sécurité. Malheureusement, fâchée contre lui pour ses idéaux qui le maintenaient e prison, celle-ci donna toutes ces feuilles de papier au collecteur de déchets. Lorsque Htein Lin sortit enfin de prison et qu’il apprit ce qu’il était advenu de ses œuvres, il se rendit chez le collecteur de déchets. Il n’y trouva aucune trace de ses œuvres, mais il vit le matériel issu du recyclage – de grandes feuilles d’un carton épais et rude qui lui donnèrent l’étrange conviction qu’elles pouvaient contenir un peu de ses œuvres. Il acheta alors quantité de ces feuilles de carton recyclé, qu’il utilise depuis comme support pour ses peintures, y compris celles réalisées pendant les années passées à Londres. Il ne recouvre jamais complètement le carton de sa peinture. Les surfaces découvertes permettent de voir clairement une partie du support, avec toutes ses rudes imperfections. La plupart des feuilles ne sont pas vraiment plates, elles ondulent doucement et Htein Lin utilise cette qualité pour disposer ses œuvres à l’avenant. Elles dépassent le cadre, au-delà de la construction traditionnelle d’une peinture en deux dimensions. Il a remarqué qu’il est impossible d’aplatir complètement les feuilles de carton, celui-ci se reforme de lui-même. Htein Lin considère cela comme un message d’espoir en référence à son propre recyclage. Tout en étant toutes différentes et distinctives, mais avec certains motifs récurrents, ces œuvres constituent la carte de l’inconscient de Htein Lin. Il dessine des lignes courbes et des colonnes ondulantes, des formes qui coulent directement de son imagination à son pinceau. Elles sont souvent remplies de petits dessins qui proviennent des sculptures traditionnelles du Myanmar, et qui étaient aussi les motifs favoris de Bagyi Aung Soe, un des maîtres de l’art moderne au Myanmar, figure culte pour Htein Lin. Les cercles et les roues sont fréquents et reflètent l’enracinement bouddhiste de Htein Lin dans le cycle de la vie. Lorsqu’il revint à la vie après ses presque sept ans de prison, Htein Lin dit qu’il se sentait lui-même « recyclé » - plutôt durement, mais prêt à une nouvelle raison d’être. En même temps, il a ressenti le besoin, dans son développement artistique, de continuer à peindre la série « Recyclé » : il a réalisé qu’on ne se recycle pas qu’une seule fois, mais plutôt encore et toujours, un processus plutôt qu’une fin.

Acrylique sur carton recyclé

Format 92 cm x 76 cm

Fiche technique

Type de produits
Peinture
Idée Cadeau
Oeuvre d'Art

Pas de commentaires client pour le moment.

Nouveau compte S'inscrire