bérengère Leydier Photographie
  • bérengère Leydier Photographie

Bérengère Leydier - 1957 - 1

1 400,00 €
TTC

Vienne Autriche 2016

1957 est la date de la première exposition des affiches lacérées de Raymond Hains et Jacques Villéglé à la galerie Colette Allendy à Paris. Le premier se disait « inaction painter », le second avait pour devise « le ravir plutôt que le faire ». Tous deux posent les jalons de ce qui formalisera bientôt le mouvement des nouveaux réalistes dans leur démarche d’appropriation directe du réel. Les affiches placardées, déchirées, superposées sont une source d’inspiration sans fin pour la photographe de rue que je suis. Elles sont parties prenantes de la recherche sur les formes et les couleurs que je mène  sur les murs de nos cités. Je ravis de l’oeil sans les toucher ces compostions offertes, joue avec leurs aplats de couleurs éclatantes et l’imbrication de leurs lignes.

Bérengère Leydier a tiré cette photo pour la galerie Retour De Voyage dans un grand format : 70 cm x 105 cm, sur papier fine art mat. Chaque photographie est numérotée, signée par l'artiste et délivrée avec un certificat d'authenticité.

Photographie 1/7

Quelle est l'histoire de la photographie "1957 - 1", Vienne (Autriche), 2016

1957 est la date de la première exposition des affiches lacérées de Raymond Hains et Jacques Villéglé à la galerie Colette Allendy à Paris. Le premier se disait « inaction painter », le second avait pour devise « le ravir plutôt que le faire ». Tous deux posent les jalons de ce qui formalisera bientôt le mouvement des nouveaux réalistes dans leur démarche d’appropriation directe du réel. Les affiches placardées, déchirées, superposées sont une source d’inspiration sans fin pour la photographe de rue que je suis. Elles sont parties prenantes de la recherche sur les formes et les couleurs que je mène  sur les murs de nos cités. Je ravis de l’oeil sans les toucher ces compostions offertes, joue avec leurs aplats de couleurs éclatantes et l’imbrication de leurs lignes.

Comment Bérengère Leydier est-elle devenue photographe ?

Après des études universitaires en management des entreprises et en Droit, j'intègre en 2000 l’Institut d’Etudes techniques et historiques des objets d’Art à Lyon. Durant ce cursus je me spécialise en joaillerie ancienne en travaillant pour la prestigieuse Maison Templier. Cette formation, à la fois théorique et pratique, forme peu à peu mon goût et aiguise mon regard : analyse des objets anciens par l’observation de leur forme, de leur matériaux et de leur qualité de fabrication. Je cherche le détail, ou comme dans les gemmes, l’inclusion qui en garantira leur authenticité. Dans la foulée, en 2005, je passe mon diplôme de Gemmologue à lInstitut National de Gemmologie de Paris en vue de racheter un cabinet d’expertises de bijoux à Montpellier. La conclusion de cette affaire n’aura pas lieu mais étant à présent installée dans le Sud de la France je profite de cette période d’inactivité professionnelle forcée pour me tourner vers l’apprentissage d’un métier artisanal. Je m’inscris à l'Ecole Supérieure d’Ebénisterie d’Avignon et obtiens mon titre de sculpteur et doreur sur bois en 2007. Dans ce niveau d’exigence qui devient le mien, la sculpture est le prolongement naturel de ce que je savais décrire en sachant à présent le faire. A travers le dessin, le modelage, et la taille, c’est toute l’ornementation classique qui se place à portée de réalisation : mise en place de la composition, tracés fluides et harmonieux, tout doit concourir dans des lignes parfaites à la beauté du résultat final.

Les points de rencontre de ces apprentissages seront les matières, le design et les couleurs, qu’ils soient mis en exergue dans une démarche d’expertise, ou façonnés dans mon métier de sculpteur. Ils deviennent des repères en même temps que des critères de vérité et de beauté m'interpellant sans cesse. La photographie m’accompagne tout au long de ces années pour archiver ces détails. Je constitue ainsi une bibliothèque d’images, mélange de carnet de tendances et de cabinet de curiosité virtuel.

Repères bio

1977 Naissance à Bourgoin-Jallieu (38)

1991 Découverte de l’oeuvre de Dali

1993 Cours d’esthétique, approche philosophique de l’art

1993 Voyage en Allemagne, Autriche et Suisse

1993 Découverte des Bourgeois de Calais

1994 Voyage en Italie, Florence, Rome, Naples

1995 Bac ES

        Séjour d’un mois en Italie

1997 DEUG de Management des entreprises, IUP Clermont I

1998 DEUG de Droit, Faculté catholique de Lyon

         Voyage à Londres

1999 Voyage à New-York

2000 Licence de droit Privé, Université Lyon III

         Voyage en Islande

2003 Voyage à Barcelone

         Projet professionnel de fin d’étude :

         organisation d’une exposition d’art contemporain sur un site industriel en activité avec étude sociologique

         de l’impact de cet événement culturel sur les SCP ouvriers/employés/cadres moyens.

         Obtention des félicitations du jury.

2004 Diplôme de Conseil en objets d’art, IDETH-EAC Paris-Lyon, Major de promotion

2005 Diplôme de gemmologie, expertises de gemmes, ING Paris

         Voyage au Portugal

2006 Naissance de mon fils, Vasco

2007 Séjour d’un mois à Madagascar

2008 Titre de sculpteur et doreur sur bois, ESEA, Le Thor (84)

2010 Voyage en Espagne, Zaragoza, Madrid

         Première exposition de photographies abstraites, Macromatisme, Arles

2012 Exposition personnelle à Nogent Sur Seine, invitée par la ville

         Création de mon atelier d’artisanat (Sculpture sur bois, dorure et encadrement d’art).

2013 Contrat de résidence avec la Fondation ABpi de Lausanne, dirigée par Fanny Audemars et

         Joe Boehler, oeuvrant pour le soutien et la promotion de jeunes artistes.

         Voyage à Berlin

2014 Voyage à Rome

         Exposition personnelle à Lausanne à la Fondation ABpi

2015 Voyage à Londres

2016 Périple en Europe en Allemagne, République Tchèque, Pologne, Autriche, Italie

         Sélectionnée pour exposer au Salon Réalités Nouvelles, salon de l’abstraction depuis 1946, Parc Floral de Paris

         Sélectionnée au Parcours de l’Art d’Avignon

         Salon National des Beaux-arts au Carrousel du Louvre

         Voyage à Lisbonne

2017 Exposition à la Maison de la Tour-Le Cube à Valaurie (26)

         Salon RN, Parc Floral de Paris

         Voyage à Venise

         Exposition collective à la galerie-studio UM à Avignon

2018 Divers salons d’art contemporain dont Luxembourg Art Fair avec la galerie Lucia-H

         Voyage en Irlande

         Salon RN

2019 Exposition solo "Pérégrinations urbaines" 

         Galerie Retour De Voyage à l'Isle sur la Sorgue

         Le catalogue de cette exposition est présenté sur ce site

Bérengère Leydier

Une graphique poésie photographique.

Bérengère Leydier est photographe et trompe son monde. En artiste, elle vous fait une proposition visuelle que l'on prend pour tout, sauf une photographie.

Une peinture ? Un dessin ? Un collage ? Mais c'est uniquement avec son œil qu'elle lèche les murs, avec son objectif qu'elle embrasse les surfaces. Dans une photographie l'on cherche le plus souvent le témoignage, la réalité, la vérité, la preuve, la preuve de ce que l'on sait déjà, ou de ce que l'on pense savoir. Ainsi l'on reconnaît, l'on se reconnaît dans ce que l'on vit. L'on est rassuré, c'est une photographie. Avec Bérengère Leydier, Il y a un cadrage, strict, sérieux même, implacable dans l'espace très défini, pensé. Cela pourrait être froid, glacial mais c'est au contraire paisible, apaisant. On est face à des espaces abstraits, aux formes minimales, mais puissantes, aux couleurs vives, très vives ou pastels que l'on pourrait aisément confondre avec l'art concret en peinture.

Couleur avant tout, dans son travail monochrome ou en contrastes divers, elle vous met en bouche des assemblages comme un oenologue du regard. Pas de gens, de personnages dans ses photos de rue. Il y a des dents, des lèvres, des seins ou des yeux, ce sont des détails, des déchirures d'affiches murales. Elle sonde son territoire de chasse photographique des yeux, elle emprunte des carrés, des horizontales ou verticales découpées dans les matières dégradées des rencontres de son quotidien. Elle voyage sur des lignes improbables pour les briser, les couper, en faire des espaces de méditation. Bérengère Leydier est particulière donc, une photographie au delà du décoratif, une réalité augmentée par son regard, d'une universalité qui fait rupture à notre connaissance.

Patrice Bouvier, photographe

Avril 2018

7 Produits

Fiche technique

Type de produits
Photographie

Pas de commentaires client pour le moment.

Vous pourriez aussi aimer

Nouveau compte S'inscrire