Denis Brihat - Les métamorphoses de l'Argentique

c'est après ses premiers succès parisiens que Denis décide en 1958 de venir s'installer dans le Lubéron, au dessus de Bonnieux. De 1958 à 1968, Denis travaille dans le hameau des Claparèdes où il peut développer ses photos noir et blanc. Denis raconte qu'à cette époque, il aimait tirer de grandes photos pour pouvoir les accrocher sur de grands murs blancs, certaines pouvant mesurer plus de deux mètres. Il n'était pas rare à l'époque qu'il descende à la fontaine de Bonnieux, ses photos roulées sous le bras pour venir rincer ses tirages.

C'est à partir de 1968 que Denis a appris à passer de la photo noir et blanc à la photo couleur. Si ses photos sont avant tout argentiques, c'est avec ses talents de chimistes qu'il a utiliser les sels métalliques pour "faire virer" ses images à la couleur...

Si Denis a longtemps enseigné, transmis ses secrets de fabrication, il considère que pour lui même, il a appris sur le tas, et que c'est à force d'essais, de notes et d'analyse, qu'il a su devenir le maître incontesté qui finalement, à son age avancé est reconnu enfin par la profession.

Car si pendant ces 60 dernières années où Denis a développé son art, le succès est venu d'abord de par ses paires et ses amis, il n'a jamais recherché la notoriété ou les mondanités, préférant de loin son travail minutieux dans son laboratoire pour nous traduire la beauté de la nature...

Certes Denis a exposé en 1965 au Musée d'art décoratif à Paris puis au MOMA à New York en 1967avec Pierre Cordier et Jean-Pierre Sudre, certes il a animé pendant les premières années les rencontres d'Arles, mais il connait le succès du grand public de façon progressive. C'est peut être aussi ce qui lui permet de continuer à progresser dans son travail s'amuse t il à dire de temps en temps, tout en restant fidèle à ses valeurs...

"... si mes sujets paraissent parfois humbles, ils sont tout de même un univers et, après tout, y a -t-il une humilité pour la beauté? Mon rôle est de constater cette beauté et d'en être si possible le "révélateur"

Denis a eu les honneurs de la BNF à Paris où une magnifique rétrospective a présenté l’ensemble de son œuvre. A cette occasion, Héloïse Conesa écrivait en parlant de son œuvre :  " Dans une lumière étale, sur un fond dépouillé, Denis Brihat part en quête des beautés les plus humbles de la nature et fait corps avec son sujet. Le photographe en propose une infinité de variations d’angles et de lumière afin de matérialiser, selon sa formule, « la vision que l’on a d’une chose, d’un être, d’un événement et la meilleure manière de partager cette vision "

Il y a 12 des produits.

Affichage 1-12 de 12 article(s)

Filtres actifs

Nouveau compte S'inscrire